Savoir Dire: Une compétence de l’Intelligence Relationnelle

Savoir Dire: Une compétence de l’Intelligence Relationnelle

Savoir Dire: une compétence de l’Intelligence Relationnelle

Savoir Faire

Savoir Être

 et

Savoir Dire.

L’humoriste Pierre Desproges disait «On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ». L’expérience acquise depuis près de 30 ans auprès de mes clients, confrères et collègues m’amène à penser aujourd‘hui que l’on peut tout dire à tout le monde mais pas n’importe comment.

Si le savoir-faire reste un élément important aujourd’hui dans l’entreprise, les compétences sociales et comportementales sont de plus en plus demandées et les formations au savoir-être sont légion.

À ces compétences que sont le savoir-faire, le savoir-être j’ajouterai le Savoir Dire, c’est-à-dire exprimer clairement son propos, en se respectant et en respectant l’autre, quelle que soit la difficulté du propos.

J’ai rencontré dans ma carrière en tant que coach beaucoup de gens, managers, patrons, directeurs qui parlaient « cash », comme on dit souvent pour exprimer une façon de dire les choses qui ne s’embarrassent de rien.

J’ai tout aussi souvent constaté les dégâts provoqués dans les équipes, chez les personnes récipiendaires de ces éclats : colère, démotivation, irrespect, rétention d’information, désinvestissement, turnover, etc…. Ce qui est probablement à 10000 lieux de l’effet recherché (il parait que ça motive……). 

Alors, évidemment quand on est en colère, il n’est jamais facile de se dominer et de réfléchir. Cela s’apprend, et demande des efforts. Encore faut-il avoir envie de les faire.

Avec le recul, je constate que les bénéfices que l’on obtient en utilisant le Savoir Dire sont à court, moyen et long terme beaucoup plus positifs qu’avec le parler « cash » : motivation, expression de la créativité, autonomie, capacité de recul, investissement, loyauté, franchise, partage d’information, etc…..

Savoir dire les choses permet de faire en sorte que ses pensées, ses émotions soient entendues et comprises sans être brouillées par un comportement générateur de blocage, et contribue à un échange efficace, même si le sujet est difficile.